Info patient‎ > ‎

3. Anesthésie

La prise en charge anesthésique des patients de chirurgie cardiaque-thoracique évolue progressivement au rythme des avancées réalisées dans de nombreux domaines. Les progrès technologiques ont repoussé les limites des possibilités diagnostiques et thérapeutiques. De nouveaux médicaments cardiovasculaires, des drogues anesthésiques plus performantes et plus maniables sont à notre disposition. La bio-compatibilité des matériaux synthétiques (notamment pour la circulation extracorporelle) est meilleure, le monitoring est plus précis et plus fiable pour la surveillance en salle d'opération. Enfin, le développement de la dilatation des artères coronaires fait qu'une proportion plus importante de patients, qui arrivent à la chirurgie cardiaque, sont plus âgés, globalement plus atteint par la maladie, avec des lésions cardiaques plus sévères qu'il y a quelques années. L'évolution des techniques d'anesthésie permet néanmoins de prendre en charge avec succès tous ces patients.

L'anesthésie cardiaque repose sur un travail d'équipe ou la coordination entre les médecins (cardiologues, chirurgiens, anesthésistes, réanimateurs), les techniciens de perfusion, les infirmières instrumentistes {1} et circulantes {2}, est de première importance. Ce travail nécessite une communication active, un respect mutuel et une coopération parfaite entre les différents intervenants pour préparer le patient avant l'acte opératoire, pour le prendre en charge pour l'intervention elle-même et pour le suivre en post-opératoire.

{1} Infirmière instrumentiste : Infirmière de salle d'opération travaillant stérilement avec les chirurgiens pour ordonner et présenter les instruments.
{2} Infirmière circulante : Infirmière de salle d'opération assurant de la fourniture du matériel et des médicaments en dehors du champ opératoire.

Editeur responsable : Docteur Anne DAPER