Info patient‎ > ‎

4. Chirurgie cardio-thoracique

     

{1} Cathétérisme : technique diagnostique ou thérapeutique utilisant des sondes introduites dans les vaisseaux.
{2} Angioplastie : procédure de cathétérisme permettant de dilater des rétrécissements de vaisseaux sanguins.
{3} Fulguration : procédure de cathétérisme capable de neutraliser des flux électriques intracardiaques.
{4} Resynchronisation : technique de stimulation cardiaque sophistiquée améliorant la contraction du cœur.
{5} Circulation extra-corporelle : technique permettant le maintien de la circulation pendant l'arrêt du cœur.
{6} Télémétrie : technique de surveillance du rythme cardiaque à distance avec enregistrement des évènements inhabituels.
{7} Troubles du rythme : la réaction des tissus et les médicaments peuvent induire des perturbations du rythme cardiaque.
{8} Sophrologie : science basée sur une technique de relaxation utilisant la conscience de soi.
  L'hospitalisation de chirurgie cardio-thoracique est située au 2me étage de l'hôpital, ainsi que les consultations (C). Pour atteindre les consultations, il est important de prendre l'ascenseur prévu à cet effet depuis le rez-de-chaussée.

Dans l'unité d'hospitalisation, il existe une surveillance télémétrique {6} qui détecte les troubles du rythme cardiaque {7} qui peuvent survenir fréquemment dans les 5 à 6 jours après une intervention du cœur et qui justifie une durée d'hospitalisation de plus d'une semaine après l'intervention. Ces troubles sont mineurs lorsqu'il sont pris en charge rapidement et contrôlés par un traitement adapté à chaque patient.

Chaque patient bénéficie d'un traitement de kinésithérapie respiratoire et de mobilisation, qui fit l'objet d'une préparation préopératoire sérieuse, permettant de récupérer une autonomie complète avant la sortie. Il existe également une prise en charge psychologique et sophrologique {8} qui permet d'aborder l'intervention avec la sérénité nécessaire.


Le quartier interventionnel, situé à l'étage -1, comporte deux salles de cathétérisme {1} et deux à trois salles d'opération, dont l'une comportant du matériel radiologique (salle hybride).

Les salles de cathétérisme servent à réaliser tous les examens invasifs de diagnostic (coronarographies et électrophysiologie), ainsi que les procédures thérapeutiques (angioplasties {2} coronaires et fulgurations intracardiaques {3}). 

Les salles d'opération sont toutes équipées d'un matériel de surveillance spécifique à la chirurgie cardiaque (monitoring) et d'une console de circulation extra-corporelle {5}. Il existe également une batterie d'appareillage destiné à récupérer et traitement le sang perdu en cours d'intervention (cell-saver). La salle hybride permet de réaliser les procédures chirurgicale les plus sophistiquées dans les meilleures conditions. C'est à cet endroit également que sont réalisées les implantations de stimulateurs cardiaques (pacemakers) qui nécessitent un positionnement inhabituel des sondes (resynchronisation ventriculaire {4}).

A proximité du quartier interventionnel se trouve l'unité coronaire, qui accueille les patients qui nécessitent une surveillance cardiologique et préopératoire, et des soins intensifs, par qui transitent tous les patients pour la surveillance postopératoire.

Le séjour en soins intensifs est réduit à 24 heures pour les patients les plus jeunes et les interventions les moins lourdes. Pour les interventions plus délicates, sa durée est prolongée autant que nécessaire pour permettre au patient de rejoindre le service en toute sécurité.

Editeur responsable : Docteur Marc JORIS
Sous-pages (1) : Le pontage coronaire